Haltes aux Bruits en Hautes Salettes

 

Suites à des nuisances sonores fortes (de l'ordre de 40 dBA au dessus du bruit ambiant) impactant les chemins du Malpasset et de la Muscatière, des Vannières et des Ricards et de la Bégude, nuisances qui perdurent depuis 2017, un collectif de riverains s'est constitué et s'est donné le nom de HBHS : Halte aux Bruits en Hautes Salettes. L'état des lieux et les actions menées sont présentées ci-après. Le 1er juillet 2019, des représentants du collectif (familles Lorenzo, Mazellier et Nagral, accompagnées de Marcel SIMON) ont rencontré l'avocat de l'ARCADE et il a été décidé des mesures d'actions pour réduire ces nuisances au mieux.

Patrick LORENZO est le rédacteur de la quasi totalité des courriers ci-après. L'association à la chance dans cette nouvelle affaire, de bénéficier de la forte implication et des compétences, notamment des trois familles précitées et de l'engagement de plusieurs autres dans ce collectif interne à l'ARCADE.

Vous êtes un famille concernée ou solidaire, venez renforcer les rangs du collectif

juillet 2019 : La situation

Vous avez peut-être ces derniers mois, en fonction de la localisation de votre résidence, été perturbés par un bruit quasi quotidien de machines provenant du lieu-dit les Hautes Salettes. Le site, source du bruit, couvre plus de 8 hectares, comprend 4 parcelles inscrites au PLU en zone A (agricole) et se situe dans le triangle compris entre le chemin de Vannières et des Ricards, celui du Malpasset et de la Muscatière et celui de la Bègude.

 

Deux exploitants de matériaux mènent des activités de type industriel sur une partie du site au motif de préparer les terrains à la culture de vignes ou d’oliviers. Pour information, sans finalité agricole avérée, les activités de type industriel ou commerciales sur une zone agricole sont strictement interdites et sanctionnées sévèrement par le code de l’urbanisme quand elles ne le sont pas également par le code de l’environnement pour atteinte irréversible à l’environnement et à la santé des riverains.

 

 

Les différentes machines de concassage, broyage, tamisage qui fonctionnent à demeure sur la zone ont depuis fait l’objet de simples déclarations en installations classées avec, quand ils existent, des affichages sur site si tardifs qu’ils ont rendu tous recours forclos.

 

Les conséquences multiples à cette situation, si vous êtes impactés, vous les connaissez : des atteintes significatives à la santé des riverains par la poussière générée et le bruit (+70 DB pour les plus proches) parfois 6 jours sur sept, des dommages irréversibles à l’environnement (déclassement AOC probable, détérioration de la qualité des sols), une sécurité des voies non assurée par le flux quotidien de camions de gros tonnage, un paysage transformé en chantiers pour plusieurs années encore compte tenu du dépôt de nouvelles déclarations d’activités.

 

Les actions en cours


Télécharger
Appel des lanceurs d'alerte aux riverains concernés
par ces nuisances sonores et aux autres personnes solidaires
190518 Lettre aux riverains des hautes S
Document Adobe Acrobat 75.8 KB
Télécharger
Lettre de relance à la DDTM
Suite au courrier du 20 février 2019 sans réponse
190620 HBHS relance DDTM.pdf
Document Adobe Acrobat 118.4 KB
Télécharger
Lettre de relance à la DREAL antenne Var
Suite au courrier du 20 février 2019 sans réponse
190620 HBHS relance DREAL.docx.pdf
Document Adobe Acrobat 119.0 KB