Télécharger
Convocation à l'assemblée générale et à la réunion publique du 21 mars 2019 salle communale du Plan du Castellet à 18 h00
Le document à télécharger donne l'ordre du jour et le moyen de donner procuration pour se faire représenter si besoin, il est important de se rendre à cette assemblée pour cette affaire d'envergure, qui nous engage tous sans études sérieuses
convocation asso.pdf
Document Adobe Acrobat 115.7 KB

8 fév. 2019 : Extraits du compte-rendu de la réunion du 30 janvier 2019

Compte-Rendu de réunion
Collectif « Stop LGV SSB » + La Garde + des représentants de « SUD RAIL »
 
Ordre du jour : Analyse de l’état actuel du projet « Ligne nouvelle » et pointage du doigt du scandale financier – contre-propositions – Actions à mener
Date et lieu : Le 30 janvier 2019 de 10h00 à 12h00 cercle du 24 février au Beausset

Participants : Collectif "Stop LGV SSB" - La Garde - Confédération paysanne - Sud Rail.

 

ACTIONS 

  • Il est décidé d’élaborer un tract afin de dénoncer le détournement financier du projet qui va piller les réserves dédiées à la rénovation et à l’entretien des lignes actuelles, de surcroît le coût sera exorbitant par rapport au service rendu. 
  • Il est décidé, une fois que le tract sera rédigé et le dossier écrit, de demander un interview aux journaux locaux voire nationaux.

Rédaction du tract : Il sera rédigé par Sud rail pour début mars 2019, qui l’enverra aux autres parties afin de le développer et de le finaliser en commun sur le fond et la forme.
Signature et validation du tract : Sud rail, Collectif stop LGV, Confédération paysanne, et La Garde, chaque partie, pourra éventuellement modifier la forme du tract à son gré avant diffusion, pour qu’il s’adapte le plus possible aux considérations locales.

  • Sud Rail imprimera et distribuera le tract dans les grandes villes (Marseille, Toulon, Nice)
  • Le Collectif « stop lgv ssb » fera de même sur le Sud de la Sainte Baume
  • L’association de Défense du Plan de la Garde sur l’est de Toulon.

Date de distribution des tracts : elle sera précisée courant mars 2019
Prochaine réunion : Sa date sera précisée par les parties courant mars 2019 – elle portera sur la distribution des tracts et sur la mise au points des interviews aux médias.

 

cartes postales de l'accident ferroviaire du 14 juillet 1917 à Saint-Cyr sur Mer

12/09/2018

Le gouvernement valide la création de 5 lignes de trains à grande vitesse

 

Quels projets de transports bénéficieront du soutien financier du gouvernement? La ministre des Transports a rendu public ses arbitrages en la matière. Selon les chiffres livrés par le ministère, les 13,4 milliards d'euros programmés en matière d'infrastructure pour le quinquennat en cours représentent une augmentation de 40% par rapport au précédent quinquennat. "C'est une trajectoire financée", assure-t-on au ministère.

 

Les choix de l'exécutif étaient très attendus, depuis le rapport du Conseil d'orientation des infrastructures (COI) fin janvier 2018. Le COI avait proposé trois scénarios en fonction des moyens consentis par l'État: de 2,4 milliards d'euros par an (le maintien du niveau actuel) à 4 milliards (très volontariste) en passant par une voie médiane à 3 milliards, qui correspond plus à la feuille de route gouvernementale.

 

La programmation présentée prévoit, comme c'était prévu, de "saucissonner" la réalisation des infrastructures retenues. Les travaux seront échelonnés dans le temps pour éviter d'engager de lourdes dépenses immédiatement, notamment en ce qui concerne les créations de nouvelles lignes ferroviaires. 

 

  • liaisons ferroviaires LGV. Le gouvernement a confirmé 5 projets de lignes à grande vitesse:

 

>Pour l'axe Bordeaux-Toulouse, les deux gares des deux métropoles régionales seront agrandies en premier lieu pour accueillir plus de voyageurs et plus de trains.

 

>Pour la ligne Montpellier-Perpignan, le tronçon Montpellier-Béziers a été "défini" comme le premier du futur chantier de cette liaison.

 

>Pour la ligne Marseille-Nice, une première phase Marseille-Aubagne doit être lancée complété par le tronçon entre Cannes et Nice.

 

>Pour la ligne Paris-Le Havre, l'agrandissement de la gare St Lazare est envisagé comme un chantier préalable suivi par  les tronçons Paris-Mantes et Mantes-Rouen.

 

>Enfin, le tronçon Roissy-Picardie ouvrira au sud de la région Hauts-de-France un nouvel accès à l’Ile-de-France. Les usagers pourront rejoindre sans correspondance la gare de Paris Aéroport Roissy-Charles de Gaulle depuis Chantilly, Creil, Pont-Sainte-Maxence, Clermont, Compiègne (Oise) et Amiens (Somme)

 

Dans sa version actuelle, la loi prévoit aussi un volet d'entretien des routes nationales, avec une augmentation progressive des sommes investies, jusqu'à 930 millions d'euros à partir de 2023.

 

La programmation chiffrée de tous ces investissements sera intégrée à la future loi d'orientation des mobilités (LOM), laquelle doit être présentée en octobre 2018 au Parlement par la ministre.

 

En attendant, Élisabeth Borne doit s'entretenir avec l'ensemble des parties prenantes des projets d'infrastructures, à commencer par les exécutifs de région. Elle doit commencer dès ce mercredi 12 septembre avec la Normandie, les Pays-de-la-Loire et Provence-Alpes-Côte d'Azur, selon son agenda.

 

Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur ex LGV PACA : où en sommes-nous en février 2018 ?

 

Le rapport DURON a été remis le jeudi 1er février à la ministre des transports,

Ce rapport a pour objectif de définir les infrastructures de transports à développer en priorité dans les 20 prochaines années.

 

Lire la suite sur le site du Collectif