Demande de réunion du 26/11/2017

 

Monsieur le Maire,
 
      Suite aux réflexions et actions menées par l’ARCADE depuis l’assemblée générale du 8 avril 2017  nous sollicitons un entretien avec vous-même et les conseillers municipaux que vous jugerez utile d’y faire participer, à une date à votre convenance, si possible avant fin janvier 2018.
Voici les sujets que nous souhaiterions aborder: 
Les nuisances dues aux bruits - la vitesse excessive et la dangerosité des routes - la malpropreté et les visuels dégradés – le SPANC – Le PLU – Les vols et effractions - Le débroussaillement – la sècheresse – la mise à disposition des salles municipales aux associations - le plan communal de sauvegarde - Linky… et les points que vous souhaiteriez vous-même voir être discutés en cette occasion.
L’ARCADE sera représentée par quelques conseillers dont moi-même.
      Nous profitons de la présente pour vous remercier de l’action, vraisemblablement déterminante, que vous avez menée, cet été, aux côtés du collectif « Bien vivre aux Luquettes » pour faire interrompre un commerce de mariages et les nuisances sonores qu’il entraînait. Vous trouverez en PJ, copie de la lettre envoyée à l’intéressé pour le remercier de sa décision d’arrêter ce commerce dès 2018.

CR Entretien du 1er Février 2018 avec des élus de la Cadière d’Azur

 Fait suite à demande de réunion du 26/11 ci-dessus

de 17h30 à 21h00 à l’Hôtel de Ville, rue Gabriel PERI
Participants :
* Mairie : Daniel ARLON – Robert DELEDDA – Eliane FEVRIER – René JOURDAN – Sébastien MARTINEZ
* ARCADE : Christian BONIN – Fernand MARTINI – Marcel SIMON – Danielle SORBA


Mise à disposition des salles municipales :
Internet est omniprésent, serait-il possible en 2018 de desservir par wifi la salle Fontanarosa et la maison des Gardes afin que les associations puissent s’en servir ?
Réponse : Pas pour l’instant, Robert DELEDDA est en charge du site de la mairie. Voir si la box située dans l’espace Culturel pourrait desservir ces deux salles en WIFI.
Vide grenier  :
Danièle Sorba a informé les élus du souhait de l’association d’organiser un vide grenier sur un terrain municipal. Ce souhait a rencontré une approbation unanime au sein des élus présents. L’ARCADE va donc travailler à concrétiser ce projet qui devrait se faire en septembre 2018.
Sècheresse :
Y a-t-il du nouveau ? Pour l’instant, seuls quelques Cadiérens, localisés plus au sud qu’au nord de la Cadière, ont constaté des fissurations et en ont fait part, en déposant un dossier, à la mairie : parmi eux, un seul de nos adhérents.  La demande de mise en catastrophe naturelle pour raison de sècheresse a été réalisée en 2017 par la mairie auprès de l’Etat, cette procédure est assez longue et la réponse prendra plusieurs mois.


MVD (Malpropreté et Visuels Dégradés) par Danielle SORBA
Les ambitions du groupe MVD composé à l’origine de cinq adhérents, aujourd’hui 9, sont doubles :
* Améliorer la propreté et les visuels de nos chemins,
* Participer à l’effort commun en réduisant au mieux, la masse annuelle des déchets.
Les premières actions ont été menées en 2017 et relayées sur notre site : réunions, reportages photos, entretien avec un technicien expert de la CA SSB et les premiers résultats ont été enregistrés : un nouvel emplacement pour 6 conteneurs au niveau du 2500 chemin de Cuges a été réalisé second semestre 2017 et la propreté autour des poubelles à l’intersection du chemin de Cuges et de la départementale 87 s’est amélioré.
Aujourd’hui le groupe propose aux riverains un RV mensuel : le matin du premier samedi du mois vers dix heures afin de réaliser la propreté des chemins.
En matière de visuels dégradés, le dépotoir, brocante…  au niveau du  N° 2500 de la dép 87 est très laid, vraisemblablement illégal.
Pourquoi les autorités laissent-t-elles faire ? Réponse, le propriétaire est déclaré comme brocanteur, casseur et fait cela sur sa propriété. Les interventions de la mairie auprès du propriétaire de réduire l’impact visuel de ce dépotoir restent vaines et le dépotoir continue de s’étendre. On comprend que les voisins puissent en pâtir, l’image de la Cadière aussi.


Ascenseur panoramique :
Dans le journal de la municipalité de juillet 2017, il était envisagé un ascenseur panoramique permettant de monter des parkings nord de la Cadière jusqu’au niveau de la rue Gabriel PERI en profitant de la belle vue sur le nord. Son but était de se rendre sans effort des parkings jusqu’aux commerces de la rue Gabriel PERI. Cela semble à l’ARCADE une très bonne idée et un moyen vraiment important de donner plus de vie au village, de relancer la très faible activité économique du village.
Monsieur le Maire nous informe qu’une étude sommaire fait que ce projet est mis en sommeil : sont évoqués des problèmes de sécurité, de vandalisme (tag), de prix de revient, de coût d’entretien, et de dégradation visuelle de la face nord du village faisant que ces travaux pourraient ne pas être acceptés par les architectes des monuments classés.


VEDR (Vitesse Excessive et Dangerosité des Routes)  par Christian BONIN
Ce groupe initialement de 4 personnes, élargi aujourd’hui à 8 s’est penché sur la dangerosité de la dép 87 empruntée par d’incessants poids lourds et a découvert que la décharge du Castellet, active depuis 30 ans, était totalement illégale. L’Arcade s’est donc adressée aux autorités (Préfet, Maire, Région, Députée) pour mettre en lumière le danger représenté par un tel trafic quand il est, de plus, assorti d’illégalité. Il est d’actualité (le site en fait largement référence).
L’Arcade prépare un nouveau courrier au Préfet qui fera état d’une possible action des riverains si aucune solution n’était apportée.


Vols et Effractions
Mairie et Gendarmerie ont pris conscience de la nécessité d’une communication entre les forces de l’ordre et la population (communication à sens unique aujourd’hui et déplorée par les riverains qui ne sont pas informés lors des recrudescences d’effractions et doivent se débrouiller entre eux). Un protocole faisant suite à la réunion du 16 janvier 2018 doit être élaboré par la Gendarmerie et soumis aux parties intéressées. Il devrait augmenter l’efficacité des moyens actuels.


NdB (Nuisances dues aux Bruits) par Fernand MARTINI
Commerce de mariages
L’ARCADE a pris la suite du collectif « Bien vivre aux Luquettes » créé en 2015 pour combattre les nuisances sonores générées par les réceptions, mariages et baptêmes, Collectif dont l’existence n’avait plus lieu d’être du fait de la cessation de ces commerces. L’Arcade a élargi sa vigilance à toutes les nuisances dues aux bruits, les considérant à juste titre comme traumatisantes (Circuit et Aéroport du Castellet, travaux de nuit, bruits de voisinages…).
A notre invitation d’opposer un refus pour toute demande de commerces mentionnés ci-dessus, le Maire et Monsieur Arlon ont répondu que la municipalité n’avait pas à être sollicitée, sauf pour faire passer la commission de sécurité.
Travaux de nuit sur la départementale 87 en août 2017
Entrepris par ENEDIS (ERDF avant le changement de nom) : La mairie n’y est pour rien, « l’ENEDIS est un état dans l’état et se donne le champ libre ». Affaire à suivre


Circuit et Aérodrome du Castellet (CAC)
Une nouvelle réunion de concertation entre les riverains (environ 15000 sont concernés) et les dirigeants du circuit du Castellet aura lieu le mercredi 21 février 2018. L’ARCADE indique que si elle est favorable au maintien de cette activité économique, elle demande à ce que les nuisances sonores soient réduites comme elles devraient l’être, afin que la tranquillité des riverains en soit le moins possible affecté, réduites par rapport aux nuisances sonores actuelles et en aucune façon supérieures à celles actuelles et que le code de la santé relatif aux nuisances dues aux bruits soit respecté.
En ce qui concerne l’aérodrome du Castellet, le fait de passer de 15 000 mouvements aujourd’hui à 50 000 à terme, n’est pas du tout anodin : En addition aux avions de ligne, les avions qui font de la voltige juste au-dessus de nos maisons, les baptêmes de l’air avec des avions à réaction, les vols d’hélicoptère qui vont de partout et volent à très basse altitude, sont déjà des nuisances avérées et fréquentes. L’ARCADE intercèdera auprès du Maire de la Cadière, pour qu’il demande au Préfet  qu’une commission de concertation avec les exploitants de l’aérodrome du Castellet soit mis en place.


Biodiversité :
Les vignobles c’est très beau, les pesticides le sont moins, où en est la commune de la Cadière en matière de viticulture raisonnée, voire biologique ?
Réponse : « Les viticulteurs pour la plupart sont ou vont vers une agriculture raisonnée et les herbicides sont quasiment proscrits, on voit moins de pieds de vignes jaunie par les herbicides au printemps, mais la viticulture biologique apparaît à de nombreux viticulteurs, comme couteuse et très difficile à mettre en œuvre. »


PLU par Marcel SIMON
Logements Sociaux (LS) : La loi impose que les communes réalisent 25% de logements sociaux par rapport aux logements non sociaux existants dans les zones tendues - 1100 communes concernées en France dont la Cadière d’Azur.
Le souci d’uniformisation fait méconnaître le véritable besoin en logements sociaux des communes : ainsi il est demandé pour la Cadière d’Azur environ 600 Logements Sociaux d’ici 2025 (25 % de l’existant) Alors que même pas le quart a été réalisé.
Compte tenu des faibles demandes actuelles sur la Cadière (environ 80), un pool de 250 logements sociaux d’ici 2025, y compris les 143 existants, serait sans doute suffisant dans un premier temps.
 L’ARCADE propose aux élus d’évoquer le sujet lors de la réunion du 12 février avec Madame Valérie GOMEZ-BASSAC, députée de la 6 ème circonscription du Var, de rapporter les arguments des élus et les courriers que Monsieur le Maire a échangés avec le Préfet du Var au  second semestre 2017.
 Monsieur le Maire répond qu’un entretien avec Madame la Députée pour traiter de ce sujet si sensible pour les communes en zone tendue serait une bonne chose.


 Logements Locatifs Sociaux prévus chemin de la Bégude :
Les résidences intégrant des LLS ne doivent pas avoir plus de 50% de LS. Il est aussi bien plus adapté que ces LLS soient réalisés là où existe un tout à l’égout et des commodités. Le chemin de la Bégude ne répond à aucun de ces critères, de surcroît il est annoncé avec 100 % de logements sociaux au lieu de 50 %. Les résidents du quartier concerné, une quarantaine de familles se sont unis en collectif « Bien vivre à la Bégude » et ont envoyé en avril 2017 un courrier (pétition) à la préfecture du Var et à la mairie de la Cadière d’Azur pour dénoncer l’implantation inadaptée de ces logements sociaux.
L’ARCADE se joint à ce collectif pour dénoncer cette inadaptation totale et qui coûtera très cher à la commune (station d’assainissement + son fonctionnement + son entretien + aménagements route…). Les élus répondent que ce projet est toujours d’actualité, qu’il est destiné à être réalisé, que les aménagements complémentaires, tels que la station d’assainissement, qui n’ont pas à être à la charge du constructeur, feront l’objet de subventions de la part des collectivités (double peine).
Le Maire indique pour imager, que si la loi est maintenue et que la Cadière ne fait pas de logements sociaux, à terme, il nous faudra payer trois fois plus d’impôts locaux qu’aujourd’hui pour payer les pénalités.
Protection des habitations contre l’incendie
 La mise en place de zones agricoles entre les résidences et la forêt les protège de l’incendie. Cette action a été réalisée pour une bonne part sur le nord de la Cadière. Il nous faut l’encourager et réfléchir à développer cette action intelligente, car si la plupart des demeures en périphérie de la forêt étaient ainsi protégées, le débroussaillement serait bien moins contraignant.


SPANC :
Devant le prix très excessif du contrôle périodique du SPANC, le collectif « SPANC SSB Le juste prix » (dont ARCADE est adhérente et tient une place au bureau ) a distribué 5000 tracts début janvier 2018 auprès des usagers de SSB, demandant à chacun d’envoyer une lettre à son Maire afin de revoir le contrat de la DSP (Délégation de Service Public) accordé en 2012 pour 12 ans à une société privée créée pour l’occasion, « la SAS SPANC SSB ».
Monsieur le Maire indique que le contrat de la DSP sera certainement revu très prochainement mais que des pénalités pourraient être versées au prestataire pour rupture de contrat, que cela pourrait coûter cher aux administrés et d’ajouter que les personnes qui n’ont pas payé devront le faire.
On a fait remarquer que le prestataire se payait généreusement et qu’un audit de la société pourrait permettre de vérifier ce point. Le fait que le contrat de DSP soit revu est une très bonne chose et la principale avancée de cette réunion. Les administrés attendent que la renégociation de ce contrat aboutisse à un état « acceptable » par les usagers.
Nota : Lors du conseil communautaire du 12 février 2018 de Sud Sainte-Baume, son Président a confirmé que la DSP passée avec la société privée SAS SPANC SSB allait être renégociée.


Fin de la réunion
Au regret du Maire déplorant l’absence de repas, Fernand MARTINI n’a pu que constater celle du couchage. La cloche du village sonne, il est 21h00.


Notre sentiment :
Cette réunion a été cordiale et appréciée par les membres de l’ARCADE, partagée par les élus qui, en fin de réunion, nous ont fait part de leur intérêt et du bien-fondé de ces échanges..
Certes, s’il n’en est pas sorti beaucoup de résultats pour l’ARCADE, nous dirons que communiquer sur de nombreux sujets qui préoccupent les riverains est à lui seul digne d’intérêt.

Protocole de participation citoyenne
Invitation à la réunion du 16/01/2018
Thème : Vols et Effraction

Résumé de la réunion "Protocole..." du 16/01/2018

 

Réunion présentée par Mr le Maire et développée par le Commandant de gendarmerie Payet.

Informer les associations de quartier de la volonté de la gendarmerie d'associer les élus et les habitants  à leur sécurité  en mettant en place un protocole dit de "participation citoyenne" signé par les parties.:  Son but sera de rendre, en lien avec les forces de sécurité, notre vigilance plus significative.

Ce projet de protocole est en cours de réalisation par la gendarmerie et devrait être soumis aux représentants des Cadiérens, élus et associations prochainement.

Etaient présents à cette réunion:

pour la municipalité, Mr le Maire et quelques élus

pour l'Arcade,  Mme Sorba, Mrs Bonin, Simon, Soler

 


12/01/2018
Avant-propos à réunion avec députée

12/02/2018

CR entretien avec la députée Valérie Gomez-Bassac